Dans notre interview sportif du mois, on met à l’honneur une sportive qui, nous pouvons déjà le parier, a une superbe carrière devant elle ! Elle a déjà fait de très beaux résultats en Boxe Thai et K1 / Kick Boxing. Nous vous laissons la découvrir. 

1/ Peux-tu te présenter (ta pratique sportive, depuis quand, ton palmarès) ?

Bonjour, je me présente, Fanny Ramos 22 ans. Je pratique le Muaythai (pied, poing, genou, coude, projection) championne d'europedepuis 6 saisons complètes. J’entame la 7ème année. Depuis 2014, je me suis également initiée au K1 (pied, poing, genou). J’ai environ une quinzaine de combats amateurs, quelque-uns en semi pro et une dizaine en pro. Membre de l’Equipe de France de Muaythai et Discipline Associées depuis 2014, j’ai remporté ma première médaille d’or au championnat d’Europe WAKO en 2014. Il y a un mois j’ai remporté l’or au championnat d’Europe Muaythai IFMA, à Paris.

2/ Comment es-tu arrivée à ta discipline? As tu pratiqué d’autres sports avant ?

J’ai toujours été sportive. Pour chercher un sport qui me convenait, j’ai touché un peu à tout. De la danse, du tennis, de la natation, de l’escalade … puis je suis arrivée un jour dans une salle de boxe. Et n’en suis plus jamais sortie.

3/ Tu es une sportive professionnelle depuis plusieurs années, qu’est ce qui te motive toujours autant ?

J’aime relever des défis et me fixer des objectifs. J’aime la compétition et c’est ça qui me motive. Quand je commence quelque chose, j’aime aller jusqu’au bout et c’est ce qui me pousse à m’améliorer chaque jour.

4/ Peux-tu te consacrer pleinement à ta discipline ? Si oui, comment ? Le cas échéant, comment arrives-tu à gérer tes 2 activités (sportive et professionnelle ?)

championne muaythaiOui, je pourrais me consacrer qu’à cela, seulement financièrement ce serait vraiment difficile. Pour ma part je gère mon activité sportive et professionnelle. Je suis en dernière année d’école infirmière. Ce n’est pas toujours évident de gérer la fatigue, car c’est un métier qui demande un rythme intensif ! Mais c’est dans mon caractère de ne pas lâcher facilement. Je me suis forcée à finir les études tout en continuant à m’entrainer durement. Et au final ça marche pour moi, donc je pense qu’avec de la volonté on peut largement y arriver !

5/ Pour être performante dans la durée, tu dois avoir un entrainement calibré/ personnalisé/planifié. Peux-tu décrire à nos lecteurs une semaine « type » d’entrainement ?

Bien sûr, c’est important pour notre récupération et pour notre corps de bien planifier les séances d’entrainement. Pour ma part, je m’organise en fonction des disponibilités de mon activité professionnelle. Ensuite, je m’organise avec mon entraîneur sur ses disponibilités et en fonction de cela je les note sur le logiciel de préparation physique et de l’entrainement EKYNO, afin de compléter les disponibilités pour avoir des entraînements complets.

Un exemple d’une semaine « type » entraînement :

Lundi : un travail d’anaérobie lactique (fractionné sac), suivi d’une séance dans ma spécialité sportive.

Mardi :  un travail d’aérobie (footing), puis une séance de musculation plus tard dans la journée, avec derrière une séquence spécifique boxe (paos ou travail à thème)

Mercredi : repos

Jeudi : une séance d’anaérobie lactique (fractionné sac) puis une séance dans ma spécialité sportive (thème paos ou opposition)

Vendredi : un travail d’aérobie (30 min de footing),  puis une séance de musculation de 6 ateliers (courte). Derrière, transfert de la séance de muscu sur du spécifique (automatisme sur paos par exemple)

Samedi : aérobie (footing long)

Dimanche : repos

6/ Tu utilises Ekyno en tant qu’utilisatrice sportive, qu’est ce que cela t’a apporté dans ta préparation ?

Ekyno m’a aidé à être organisée et à comprendre ce qu’on travaille avec notre corps. Quand on nous planifie des semaines d’entraînements, on comprend qu’on ne peut pas aller au feeling à l’entraînement. Il y a des objectifs derrière, un travail de récupération à respecter. Afin de ne pas se « cramer ». Puis le fait de pouvoir s’auto-évaluer dans les retours de séances, permet d’écouter son corps, chose qu’on ne pense pas toujours à faire.

7/ Quels sont tes prochains objectifs ?

Faire un résultat au championnat du Monde WAKO. Au moment de ses réponses, Fanny était dans la dernière ligne droite de sa préparation. Depuis elle a vaillamment remporté son 1er titre de Championne du Monde WAKO dans la catégorie – 48 kg, en battant en finale la championne du monde en titre russe. Mission accomplie donc.

Faire un résultat au prochain championnat du monde de Muaythai en mai 2018. Ce serait la suite logique après mon récent titre de championne d’Europe. Après le reste viendra petit à petit. Bien sûr j’aimerais faire un jour partie de grandes organisations, mais je ne veux surtout pas brûler les étapes !

Encore merci à Fanny d’avoir pris le temps de nous répondre. Nous sommes très fiers d’avoir dans nos utilisateurs Ekyno, des sportives comme elle, qui croient en leur rêve et font tout pour les réaliser. En 1 mois, un titre de championne d’Europe et 1 autre de championne du Monde dans 2 disciplines différentes, c’est une grosse performance et une grosse préparation derrière. BRAVO à elle !