Par l’intermédiaire de son préparateur Olivier Bolliet, nous avons eu l’opportunité d’être en contact avec cette jeune snowboardeuse française de 18 ans, qui utilise Ekyno dans sa préparation et qui fait partie de l’équipe de france de snowboard Cross. Du haut des ses 18 ans, elle a déjà un beau palmarès à son actif ! Et ce n’est que le début ! On vous laisse faire sa connaissance !

1/ Peux-tu te présenter (ta pratique sportive, depuis quand, ton palmarès) ?

manon petit lenoir snowboardeuse francaiseJe m’appelle Manon PETIT LENOIR, je suis en équipe de France de snowboardcross. J’ai commencé à l’âge de 7 ans dans le snowboard Club des Carroz. J’ai fait une année en groupe pôle espoir, deux ans en coupe d’Europe et c’est ma deuxième saison en coupe du monde. Actuellement je suis dans le Groupe A.

En 2015, j’ai remporté le général de la coupe d’Europe et deux médailles aux championnats du monde Junior.

Puis en 2016, j’ai remporté les Jeux Olympique Jeune à Lillehammer et fait un top 10 en Coupe du monde ainsi qu’une médaille d’or aux championnats du monde junior.

Et la saison dernière, j’ai fait 5 eme aux championnats du monde senior et vice championne du monde sénior en Team Event avec ma coéquipière Charlotte Bankes.

2/ Comment es-tu arrivée à ta discipline? As tu pratiqué d’autres sports avant ?

A mes, je faisais du géant et du boardercross. Arrivée en fin de collège j’ai dû prendre une décision et me concentrer sur une seule discipline.

J’ai choisi le Boardecross, car j’aime être au contact. J’aime beaucoup le principe de partir à plusieurs et en même temps dans le même parcours.

Petite j’ai fait de la gym, trampoline, foot, tennis… Le sport a donc toujours fait partie de ma vie.

3/ Tu es une sportive professionnelle depuis plusieurs années, qu’est ce qui te motive toujours autant ?

Ce qui me motive c’est de pratiquer ma passion toute l’année. Certes, il y a des moments moins drôles en amont. Mais tout ça, c’est pour faire ce que j’aime. Et quand les victoires sont au rendez-vous, c’est encore plus motivant !

4/ Peux-tu te consacrer pleinement à ta discipline ? Si oui, comment ?

podium snowboardeuse francaiseJe sors du lycée où j’ai passé mon bac en quatre années. Une école pour les sportifs avec un emploi du temps aménagé. C’est à dire que je n’allais pas à l’école l’hiver. Maintenant, je suis inscrite à l’université, là aussi dans une classe spécialisée pour les sportifs de haut niveau. C’est un rythme auquel je suis habituée depuis un long moment. Et cela s’est toujours bien passé jusqu’ici.

5/ Pour être performante dans la durée, tu dois avoir un entrainement calibré/ personnalisé/planifié. Peux-tu décrire à nos lecteurs une semaine « type » d’entrainement ?

Sur une semaine en autonomie, il n’y a pas un jour où je ne fais rien. J’ai minimum 4 séances par semaine. Mon préparateur physique s’appelle Olivier Bolliet. Il me fait des séances sur le logiciel préparation physique Ekyno. Généralement deux séances de musculation, deux séance d’aérobie et aérobie alactique et une autre sur sport au choix.Puis pour compléter les séances, je fais 15 minutes d’abdo et gainage suivies d’étirements. En plus de nos stages sur neige, nous partons également au centre national d’entrainement. Généralement ce sont des journées à 3 séances par jour.

6/ Y-a t-il un entrainement, un type de séance, que tu affectionnes particulièrement ? Peux tu nous le décrire ?

J’aime énormément les séances de Pumptrack. C’est un parcours en béton où je circule en Skateboard à l’intérieur. Cela ressemble énormément au Boardercross. Nous pouvons même le faire à plusieurs. C’est quelque chose de très complet. Ces séances me permettent de travailler le cardio, la lucidité, la stratégie et la force dans les jambes.

7/ Quels sont tes prochains objectifs ?

Mes prochains objectifs sont les prochaines coupes du monde. J’aimerais faire plusieurs top 10 et des finales. Ensuite gagner ma place aux jeux olympiques de février 2018.

Merci à Manon d’avoir pris le temps de nous répondre. N’hésitez pas à suivre son parcours sur sa page facebook. Nous lui souhaitons bien entendu de pouvoir remplir ses objectifs et de la voir aux JO d’hiver !